all_chaudonDSCF3694

all_ens_DSCF3680

all_DSCF3661

Depuis 4 semaines, les écoles du territoire des Quatre Vallées résonnent musicalement deux fois par semaine... En effet, les 3 orchestres mis en place par la communauté de communes dans les deux écoles des Regroupements Pédagogiques de  Chaudon, Croisilles, Bréchamps, St-Laurent-le-Gâtine, et de Senantes, Saint-Lucien, Lormaye et Senantes, ou bien encore à l'école Jean Rostand de Nogent-le-Roi, ont commencé leur travail de formation instrumentale.

Ce ne sont pas moins de 84 jeunes musiciens de CM1, répartis dans ces trois orchestres, auxquels se joindroint très bientôt, les élèves de Boissy, pour un 4e orchestre, qui découvrent depuis 4 semaines, le plaisir de la pratique instrumentale. Ils sont encadrés par leur enseignant et les 7 intervenants de l'école de musique des Quatre Vallées auxquels s'associe  une musicienne "dumiste" du Conseil Général d'Eure-et-Loir.

jr_familles

L'orchestre établi au Regroupement de Senantes, Saint-Lucien, Lormaye et Coulombs réunit les instruments à cordes: violons et violoncelles. Les cuivres, trompettes, tubas et trombones se trouvent à Nogent-le-Roi au sein de l'école Jean Rostand et les vents: flûtes traversières, saxophones, clarinettes, et hautbois, sont basés à Chaudon. Un 4e orchestre organisé autour des percussions et claviers sera en place prochainement à Boissy, ainsi que l'a indiqué Jean-Jacques GUET Vice-Président de la CC4V et maire de la commune de Chaudon, lors de la présentation aux familles organisée vendredi soir.

all_chaudon_saxos_DSCF3703 all_chaudon_flutes_DSCF3703 all_chaudon_anches_DSCF3706

Les orchestres répètent deux fois par semaine: une heure sur le temps scolaire et une heure hors temps scolaire, pour laquelle la participation de tous les élèves est requise. Le travail a lieu sous forme d'ateliers, par pupitre: les violons, ou bien les violoncelles, puis en "tutti", en formation orchestre, tous ensemble. Les professeurs de l'école de musique et l'intervenante du Conseil général animent ces ateliers. Fait remarquable, dans les trois écoles les enseignants de la classe jouent aux côtés des élèves... Bien entendu, ces quatre orchestres seront amenés demain à se réunir et à former ensemble le futur orchestre symphonique jeunes des Quatre Vallées...

Cette opération coordonnée par Bruno BOURRIER, directeur de l'école de musique et de danse des Quatre Vallées, a débuté depuis quatre semaines et, vendredi après-midi, les différentes écoles accueillaient les parents, les élus et les responsables de l'association Orchestre à l'école, accompagnés des responsables de l'Education Nationale. Chacun des orchestres avait préparé un morceau de musique à interpréter, afin de faire découvrir aux spectateurs le travail effectué depuis ces dernières semaines. Et le résultat fut à la hauteur de l'attente, car tous les auditeurs ont été très surpris par la qualité du travail réalisé... en si peu de temps.
La méthode utilisée ne requiert aucune connaissance en solfège. Tout passe en effet par l'oralité et aucun codage n'est utilisé, du moins au début du travail. "Les élèves sont très concentrés" assure Denis BRAULT le Directeur de l'école élémentaire Maurice Glédel de Coulombs. Constat partagé par tous les enseignants impliqués dans le projet.

Cette opération de formation musicale d'envergure qui concernera sur quatre années, totues les écoles du territoire des Quatre Vallées, a débuté dans trois écoles, au niveau des CM1. Dans deux années, elle se poursuivra avec les écoles de Néron, Faverolles-les Pinthières et Gaston Couté de Nogent-le-Roi. Elle a été rendue possible grâce à la volonté des élus de la CC4V qui ont décidé à l'unanimité de consacrer près de 25 000€ à l'achat des instruments et un budget de 12 000€ au fonctionnement du projet.

orchestre_ecole_blog fondation_bruni logo_spedidam  Bouygues

Mais ce projet n'aurait pas pu voir le jour sans le rôle joué par l'association nationale "Orchestre à l'école" qui a su guider le travail du coordonnateur du projet des Quatre Vallées et trouver des financements auprès de différentes fondations qui ont contribué à l'acquisition de la moitié des instruments. Les fondations Carla Bruni, Bouygues et la SPEDIDAM ont en effet accdepté d'apporter leur contribution à l'association nationale qui a pu ainsi acheter la moitié des instruments et les mettre à disposition des orchestres des Quatre Vallées. A noter également l'action de l'Union des Ecoles de Musique UDEM qui a mis huit trompettes à la disposition des élèves.

Les services de l'Education Nationale sollicités pour analyser le projet ont donné leur aval à cette expérience d'un genre un peu particulier et qui se développe peu à peu en France, où l'on trouve désormais plus de 600 orchestres de ce type, explique Marianne BLAYAU une responsable de l'association nationale.

Présent à Chaudon, lors de la prestation de l'orchestre à vents, un des responsables de la SPEDIDAM a rappelé aux spectateurs l'importance que revêtait la formation musicale des jeunes élèves, tout particulièrement en milieu rural.

Les élus de la CC4V et les élus communaux présents sur les trois sites ont tous fait part de leur satisfaction du lancement de cette opération qui met la musique au coeur des Quatre Vallées.