DSCF98362

Eure-et-Loir Numérique et la Communauté de communes des Quatre Vallées signent la convention-cadre de déploiement pour le Très Haut Débit en Eure-et-Loir.

A Nogent-le-Roi, le mercredi 20 novembre 2013 - La Communauté de communes des Quatre Vallées a signé une convention-cadre avec Eure-et-Loir Numérique pour le déploiement des infrastructures de Très Haut Débit sur son territoire sur la période 2013-2022.

Cette convention-cadre fait suite à trois années de travail sur le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN) par le Conseil général d’Eure-et-Loir.

Depuis le 12 octobre 2012, le syndicat mixte ouvert Eure-et-Loir Numérique a été créé afin de mettre en œuvre ce schéma et déployer environ 3 000 km de fibre optique sur le département. Le Syndicat est constitué du Conseil général d’Eure-et-Loir, du Conseil régional du Centre, de 27 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale d’Eure-et-Loir et de trois communes isolées.

« Le sujet est important pour toutes les communes et tous les habitants des 4 Vallées, précise Jean-Paul MALLET, le Président de la CC4V, car nos habitants attendent aujourd’hui un réel niveau de service en matière de débit internet ; cela devient également un critère important pour le choix du lieu d’implantation de son entreprise. »

Le mercredi 20 novembre 2013, Eure-et-Loir Numérique, présidé par Jacques Lemare et dirigé par Christian Carrière, et la Communauté de communes des Quatre Vallées, présidée par Jean-Paul Mallet et dirigée par Laurence Guittard, ont signé la convention-cadre de déploiement des infrastructures numériques.

A l’issue des études d’ingénierie réalisées sur l’ensemble du territoire du Département, notamment sur la Communauté de communes des Quatre Vallées, l’équipe d’Eure-et-Loir Numérique a présenté les différentes options possibles  au Conseil communautaire. Celui-ci a opté pour la solution offrant à 100 % des entreprises et foyers de la Communauté de communes des débits supérieurs à 100 Mbit/s à l’horizon 2022 (avec au cours de la période 2013-2020, 84 % des entreprises et foyers avec des débits supérieurs à 100 Mbit/s). L’investissement programmé entre 2013 et 2022 est estimé à 6 620 527 euros. Une priorité sera donnée aux sites remarquables, établissements de santé, d’éducation et aux entreprises.

Le financement est assuré pour 20 % par la Communauté de communes (soit 1 324 105 euros), pour 30 % par le Conseil général, pour 22,54 % par le Conseil régional du Centre, et pour le solde par l’Etat.

« Notre département d’Eure-et-Loir est le plus en avance de toute la région Centre, a rappelé Jacques LEMARE, Président du S.M.O. et nous avons réussi à fédérer toutes les communautés de communes de notre territoire pour engager ce projet. »

La convention a été signée à la Mairie, siège de la Communauté de communes, 28210 Nogent-le-Roi, le mercredi 20 novembre 2013, à 16h30, par Jacques Lemare, Président d’Eure-et-Loir Numérique, et Jean-Paul Mallet, Président de la Communauté de communes des Quatre Vallées, en présence de Gérard Weymeels et  Geneviève LE NEVE, Délégués de la Communauté de communes au Conseil syndical d’Eure-et-Loir Numérique, de Mr BREBION et Mr GUERBOIS, maire délégué de Vacheresses-les-basses et par ailleurs tous deux Conseillers communautaires, de Christian Carrière, Directeur d’Eure-et-Loir Numérique et Servan Peltier, son Responsable technique.

« Nous avions déjà engagé il y a quelques années, une modernisation des installations de télécommunications sur le territoire de Senantes-Saint Lucien avec le financement d’un nouveau nœud de raccordement téléphonique, ou sur Saint-Laurent-la-Gâtine avec des équipements de réception satellitaire, mais nous allons pouvoir engager à présent, une généralisation de notre démarche d’équipement du territoire des 4 Vallées, ajoute J-Paul MALLET ; et nous avons choisi en priorité d’améliorer le débit dans les zones les moins bien desservies, pour au final, d’ici 2022,couvrir à 100% le territoire avec  100 mégaoctets, pour toutes les communes. »

A noter qu’une recherche de financement mutualisé est également en cours avec le Conseil général d’E&L et le S.M.O., afin d’obtenir les offres de prêt les plus avantageuses pour l’ensemble des collectivités concernées par le projet Eurélien du S.M.O..